A 16 secondes de la médaille aux championnats suisses

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Championnats suisses, Raid Evolénard, Evolène (VS), 21 juin 2015

Une semaine après avoir effectué mon retour sur le circuit marathon VTT, j'avais déjà rendez-vous ce dimanche avec les championnats suisses, soit une des trois courses les plus importantes de la saison avec les mondiaux et le Grand Raid. C'était relativement confiant et avec peu de pression que j'ai abordé cette course dont le parcours (62km, 2700m d+) était complètement différent de celui d'Estavayer il y a une semaine. Il était en effet composé de longues montées et de longues descentes. Le niveau était aussi plus élevé puisque tous les meilleurs hormis Christoph Sauser étaient présents. Avec Urs Huber, Lukas Buchli, le nouveau venu et ancien routier Johann Tschopp ainsi que les coureurs cross-country Martin Fanger et Sepp Freiburghaus, une médaille résultait d'un véritable exploit pour moi.

Le départ a été donné à 10h et rapidement un groupe de sept coureurs avec tous les favoris s'est formé à l'avant de la course. J'en faisais partie mais le rythme était élevé et au milieu de l'ascension j'ai dû laisser partir le groupe. La situation ne m’était dès lors pas des plus favorable puisque j'évoluais seul au septième rang, entre le groupe de tête et celui des poursuivants. A la mi-course j'ai pris la sixième place au champion en titre Urs Huber qui était dans un mauvais jour. Je comptais à ce moment-là 3'20'' de retard sur les cinq hommes de tête. Cet écart a encore augmenté quelques kilomètres de montée plus loin au passage de La Forclaz puisqu’il s'élevait à quatre minutes. Je possédais par contre une "confortable" avance sur mes premiers poursuivants mais dans la très longue montée qui suivait j'avais plus tendance à regarder derrière que devant car j'avais de plus en plus mal aux jambes. Ceci jusqu'à ce que j'aperçoive une centaine de mètres devant le maillot rouge et noir BMC de mon ancien coéquipier et ami Martin Fanger. Inutile de vous dire que cela m'a procuré une belle motivation et je l'ai rejoint au sommet de la bosse. Suivait une descente technique puis une ultime ascension de 4km pour atteindre le sommet de l'épreuve à 2500 mètres d'altitude. J'ai lâché Fanger au début de la montée et j'ai même réussi à revenir sur le vainqueur de dimanche dernier Sepp Freiburghaus pour entamer la descente seul à la quatrième place! J'avais l'impression de bien négocier cette descente technique en lacet mais j'ai d'un coup vu Fanger descendre tout droit en bas le pâturage et ainsi me devancer. Plutôt énervé par cela, je suis descendu très vite la partie en chemin blanc qui suivait et je me suis par ailleurs fais très peur à plus d'une reprise! J'ai tout de même réussi à le rejoindre et peu après on nous a signalé que la médaille n'était qu'à trente secondes!!! Il restait une fois en bas de la descente deux kilomètres de faux-plat montant, j'ai tout donné pour combler l'écart, Fanger était limité physiquement et ne pouvais que peu me relayer et au final j'échoue à seize secondes de la médaille de bronze remportée par Hansueli Stauffer et au 5ème rang puisque Fanger m'a devancé sur les cents derniers mètres.

A chaud je ressentais bien sûr un peu de frustration de manquer de si peu la médaille après 3h16 d'effort, mais je sais que j'ai aujourd'hui réussi une très grosse performance. Et en pensant qu'en début d'année j'ai dû passer par l'étape "école de marche" à la physio, il ne faut pas faire la fine bouche de simplement pouvoir rivaliser avec de tels coureurs.

Le titre est revenu à Johann Tschopp qui a devancé au sprint le grison Lukas Buchli dans un temps de 3h10.

Place maintenant à la récupération pour affronter avec le plus de fraîcheur possible les 87km et surtout 4700 mètres de dénivélation (!) des mondiaux de Val Gardena ce samedi déjà.


Galerie photos

20150621_145910Photo Martin Platter


Article de presse

150622_ChampSuisse_LExpress

Copyright © 2010 Jérémy Huguenin. Powered by Joomla
Template designed by Towfiq I.