2ème place frustrante mais bonne forme aux Tchérattes

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les Tchérattes, Epauvillers (JU), samedi 05 août 2017

Après un mois de juillet dédié dans un premier temps à récupérer du mois de juin très chargé puis ensuite à la préparation des prochains grands événements de la deuxième partie de la saison, j'ai remis un dossard ce samedi à l'occasion de la sympathique course des Tchérattes dans le Jura. Cette épreuve me convient bien puisque je m'y suis imposé lors de mes cinq dernières participations en 2008, 2009, 2011, 2013 et 2016. Et prenant cette course de 36km comme préparation pour les marathons, je m'y suis rendu, comme en 2013 et 2016, en vélo de route depuis Neuchâtel, soit 70km et 1600 mètres de dénivellation.

Mon VTT m'attendait à Epauvillers et quinze minutes après être arrivé sur place, c'était parti pour 1h30 d'une course intense. Rapidement, avec Bruno Vitali et Andy Klay nous nous sommes retrouvés les trois favoris en tête de course. Le rythme était soutenu, je ressentais de bonnes sensations mais néanmoins je n'arrivais pas à prendre seul les commandes de la course. J'ai donc vite pensé que ce serait la fameuse dernière raide montée des Tchérattes qui nous départagerait. Je savais qu'il n'allait pas être possible de rester sur la réserve pour m'imposer mais néanmoins j'avais l'impression de quand même avoir un léger avantage physique sur mes concurrents. Un imprévu est cependant venu me compliquer la tâche, un faux contact dans ma transmission de changements de vitesse Di2 a subitement rendu impossible tout changement de vitesse! Après deux arrêts j'ai réussi d'une manière quelconque à faire que cela refonctionne en partie, mais le contact avec Vitali et Klay était clairement perdu. Avec une quarantaine de secondes de retard, la victoire devenait très sérieusement compromise. Je n'avais donc pas d'autre choix que d'attaquer à fond pour rejoindre le duo de tête. Chose faite puisqu'au milieu de cette difficile montée finale de deux kilomètres j'ai rejoint le duo de tête. Je savais ensuite qu'il fallait passer le sommet en tête pour filer vers la victoire sur les quelques centaines de mètres de descente restants. Chose faite aussi, mais une petite erreur de parcours m'a fait perdre mon avantage et retrouver la 3ème position... Au sprint final, j'ai pu dépasser Andy Klay (2ème du groupe) mais pas Bruno Vitali (en tête du groupe). Avec un chrono de 1h29'05'' le record que j'avais établi l'an passé a été amélioré de 30 secondes et c'est donc désormais Bruno Vitali qui le détient.

Un peu frustrant donc de finir deuxième puisque, en partant du principe que j'ai pu combler le retard suite à mon souci de transmission, j'aurais certainement réussi à faire la différence dans cette montée finale. Mais l'important, et qui est positif, est surtout que j'ai réussi à évoluer à un haut niveau durant 1h30 après avoir déjà roulé sur un bon rythme durant 2h30 auparavant.

Voilà de quoi aborder avec sérénité les trois prochaines grandes courses que sont l'Eiger Bike, Le Grand Raid et le National Park de Scuol les trois prochains weekends.

Copyright © 2010 Jérémy Huguenin. Powered by Joomla
Template designed by Towfiq I.