Beaucoup d'émotion pour ce dernier Grand Raid

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Grand Raid BCVS, Verbier - Grimentz (VS), samedi 19 août 2017 

Pour la 12ème fois au total et pour la 6ème sur la distance reine au départ de Verbier, je me suis élancé ce samedi à l'assaut du mythique Grand Raid. Vous le savez, le Grand Raid est une épreuve que j'apprécie beaucoup, qui année après année a constitué un point culminant dans ma saison et qui m'a souvent offert de magnifiques satisfactions et des émotions uniques durant ma carrière. Impossible donc de ne pas penser à tout ce que cette course m'a apporté au moment d'être positionné pour la dernière fois sur la première ligne au départ à 7h!  

Cette année, il faut être franc, je ne m'attendais pas à un monumental exploit mais j'étais néanmoins motivé et prêt à souffrir en espérant réussir à terminer une sixième fois en six participations dans le top10. Le départ s'est dans un premier temps très bien déroulé, je n'éprouvais pas de difficulté à suivre le groupe de tête et je me disais alors que j'étais dans un très bon jour! Mais je ne savais pas encore que c'était seulement la première fois de la journée que, au moment de se dire que ça allait bien, ça n'allait plus aller quelques minutes après! En effet, sur l'ensemble de la course, j'ai alterné les bonnes et les moins bonnes phases. Du coup c'est avec une petite minute de retard sur les premiers que j'ai franchi, seul, le sommet de la Croix de Cœur! J'ai ensuite roulé en grande partie seul aux environs de la 15ème place jusqu'à Evolène, toujours en alternant le bon et le moins bon. Alors que les sensations étaient mauvaises dans la deuxième partie de la montée de Mandelon, j'ai retrouvé de bonnes jambes depuis Evolène et j'étais confiant pour la suite. 12ème à Eison, je me suis dit que j'allais atteindre mon objectif du top10, j'avais même presque pour la première fois l'impression d'aller vite sur ce long chemin menant à l'A Vieille. Mais, encore une fois, la machine s'est grippée et lorsque Christoph Sauser et un allemand m'ont dépassé j'ai compris que je n'atteindrais pas mon objectif! Arrivé en manque d'énergie à l'A Vieille, il restait encore la partie à pied du Pas de Lona à effectuer avant de basculer à Grimentz. Je m'en doutais encore, mais je m'apprêtais à vivre un des moments parmi les plus intenses de mes douze participations! C'était le dernier Pas de Lona de ma carrière et pour l'occasion ma copine m'a fait la magnifique surprise d'être présente et de m'accompagner une partie de la montée. L'émotion était déjà vive et c'est devenu pour moi incroyable lorsque la foule, tellement j'ai eu l'impression qu'il y avait du monde la-en-haut cette année, m'a littéralement acclamé en m'encourageant et en me félicitant pour ma carrière lors des derniers mètres d'ascension. C'était absolument magique, j'en avais les larmes aux yeux et le souffle coupé! Sous le coup de l'émotion, il m'est dès lors devenu difficile de me concentrer sur la course. J'avais deux coureurs en point de mire, mais le classement ne m'importait plus, j'étais sorti de ma course et j'avais comme simple mission de ne prendre aucun risque jusqu'à Grimentz afin de ne pas gâcher cette belle journée par une éventuelle chute. Chose faite, je termine 14ème de mon dernier Grand Raid avec un chrono de 6h38. Une performance assez moyenne mais qui finalement n'est pas des plus importantes et qui ne m'empêchera de loin pas de garder un souvenir extraordinaire de cette journée! 

Un tout grand merci à toutes les personnes au bord du parcours pour vos encouragements ainsi qu'au staff du BiXS Pro Team pour l'assistance. 

Et au chapitre des félicitations, mention spéciale à ma sœur Joanie pour sa fantastique victoire scratch au départ d'Hérémence ainsi qu'à Florence Darbellay, athlète du Fitness Maréchal, pour sa toute autant fantastique victoire au départ de Verbier!!

 

20170819


Copyright © 2010 Jérémy Huguenin. Powered by Joomla
Template designed by Towfiq I.