News

Une 13ème place pour la dernière course de ma carrière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Iron bike Race, Einsiedeln (SW), 24 septembre 2017

 

Pour la cinquième année consécutive j'ai participé à la finale de la coupe suisse marathon à Einsiedeln, mais cette fois il y avait quelque chose de particulier et d'unique puisqu'il s'agissait de la dernière course de ma carrière de sportif d'élite! Même si j'avais peu de prétentions pour cette dernière course et qu'elle n'allait en rien changer le bilan de ma carrière, je ressentais une pression particulière les deux heures précédant le départ. Je souhaitais à la foi réussir une belle course, me faire simplement plaisir et surtout ne pas me blesser. Mais étant il faut l'avouer en manque de préparation depuis le Grand Raid, il allait être difficile de tenir longtemps le groupe de tête si en plus je ne souhaitais pas prendre de risque, d'où un sentiment particulier puisque mes envies n'étaient pas forcément compatibles... Le niveau était élevé avec la présence du champion du monde Alban Lakata ainsi que de l'allemand Markus Kauffman ou encore de l'italien Mattia Longa.

Au sommet de la première ascension de la journée je concédais déjà un petit retard sur le groupe de tête. Nous étions seulement au 20ème kilomètre de cette course de 101km pour 3600m de dénivelé, mais j'étais déjà seul, et j'allais rester seul lors des 80 kilomètres restants! Je ne voyais aucun coureur ni devant et ni derrière. Cela n'a malheureusement pas rendu ma course des plus passionnantes mais j'ai cherché à monter sur un rythme soutenu et à assurer dans les descentes. Ainsi je termine après 4h45 de course au 13ème rang, le rang auquel j'aurai figuré quasiment toute la course. Le chiffre 13 n'est-il pas porte bonheur?

Un grand bravo à mon coéquipier Konny Looser, qui en remportant la course, s’est adjugé le classement général de la série suisse marathon (Gramin Bike Marathon Classics). Je termine au 7ème rang de ce classement général.

Depuis le dernier article que j'avais rédigé sur ce site fin août, j'ai participé à une compétition tous les weekends avec d’abord une 3ème place à la Coupe du Chasseron aux Rasses, une 17ème place au marathon de O-Tour à Obwald puis une bonne 4ème place à l'OPEN Bike à Grandvillard.

Voilà, ma carrière est désormais terminée, vous venez de lire le dernier résumé de course sur ce site internet. Je vous remercie énormément d'avoir été si nombreux à me suivre et à m'encourager durant toutes ces années au plus haut niveau.

 

Photos Martin Platter

01_redim

 

02_redim

 

03_redim

 

04
Photo Cédric L'Eplattenier

 

7ème aux championnats suisses à Scuol

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Championnats de Suisse, National Park Bike Marathon, Scuol (GR), samedi 26 août 2017

Dans l'enchaînement de l'Eiger Bike et du Grand Raid, c'est la troisième grande classique suisse qui s'est déroulée ce samedi à Scuol à l'occasion du National Park bike marathon (137km, 4000m d+). Cette année, cette course constituait aussi les championnats de Suisse de VTT marathon. Ne faisant plus forcément partie des favoris aux médailles cela ne m'a pas provoqué de pression particulière mais je souhaitais bien sûr réussir la meilleure course possible.

Avec au final un 7ème rang, je suis satisfait et j'estime être à ma place. Après une première ascension effectuée sur un rythme plutôt lent par le groupe de tête, l'allure s'est logiquement accélérée dans la seconde et je n'ai plus pu suivre les meilleurs. Je me suis alors déjà à ce moment-là retrouvé en 7ème position avec les deux membres du Team Tschopp Arnaud Rapillard et Emeric Turcat. Malgré un gabarit pas favorable par rapport aux leurs dans les pourcentages très élevés de l'ascension du Chaschaunapass (2700m), je suis parvenu à monter un peu plus vite et créer un écart que j'ai conservé et même accentué sur les 50 derniers kilomètres roulants qui nous ramenaient de S-Champf à Scuol.

Les conditions étaient excellentes, le parcours et le panorama splendide, j'ai effectué une belle course constante et au final j'obtiens un résultat qui me satisfait et qui correspond à mon niveau actuel.

Toutes mes félicitations à mes coéquipiers Konny Looser et Oliver Zurbrügg qui remportent respectivement le titre de champion suisse ainsi que la médaille de bronze. Merci aussi au staff du BiXS Pro Team pour la parfaite organisation du weekend.

Les grands rendez-vous de cette saison 2017 sont désormais passés et il ne me reste maintenant plus que les deux dernières manches de la coupe suisse marathon à Obwald et Einsiedeln à disputer avant d'être officiellement retraité ;-)


Galerie Photos

03_MartinPlatter

05

 

Beaucoup d'émotion pour ce dernier Grand Raid

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Grand Raid BCVS, Verbier - Grimentz (VS), samedi 19 août 2017 

Pour la 12ème fois au total et pour la 6ème sur la distance reine au départ de Verbier, je me suis élancé ce samedi à l'assaut du mythique Grand Raid. Vous le savez, le Grand Raid est une épreuve que j'apprécie beaucoup, qui année après année a constitué un point culminant dans ma saison et qui m'a souvent offert de magnifiques satisfactions et des émotions uniques durant ma carrière. Impossible donc de ne pas penser à tout ce que cette course m'a apporté au moment d'être positionné pour la dernière fois sur la première ligne au départ à 7h!  

Cette année, il faut être franc, je ne m'attendais pas à un monumental exploit mais j'étais néanmoins motivé et prêt à souffrir en espérant réussir à terminer une sixième fois en six participations dans le top10. Le départ s'est dans un premier temps très bien déroulé, je n'éprouvais pas de difficulté à suivre le groupe de tête et je me disais alors que j'étais dans un très bon jour! Mais je ne savais pas encore que c'était seulement la première fois de la journée que, au moment de se dire que ça allait bien, ça n'allait plus aller quelques minutes après! En effet, sur l'ensemble de la course, j'ai alterné les bonnes et les moins bonnes phases. Du coup c'est avec une petite minute de retard sur les premiers que j'ai franchi, seul, le sommet de la Croix de Cœur! J'ai ensuite roulé en grande partie seul aux environs de la 15ème place jusqu'à Evolène, toujours en alternant le bon et le moins bon. Alors que les sensations étaient mauvaises dans la deuxième partie de la montée de Mandelon, j'ai retrouvé de bonnes jambes depuis Evolène et j'étais confiant pour la suite. 12ème à Eison, je me suis dit que j'allais atteindre mon objectif du top10, j'avais même presque pour la première fois l'impression d'aller vite sur ce long chemin menant à l'A Vieille. Mais, encore une fois, la machine s'est grippée et lorsque Christoph Sauser et un allemand m'ont dépassé j'ai compris que je n'atteindrais pas mon objectif! Arrivé en manque d'énergie à l'A Vieille, il restait encore la partie à pied du Pas de Lona à effectuer avant de basculer à Grimentz. Je m'en doutais encore, mais je m'apprêtais à vivre un des moments parmi les plus intenses de mes douze participations! C'était le dernier Pas de Lona de ma carrière et pour l'occasion ma copine m'a fait la magnifique surprise d'être présente et de m'accompagner une partie de la montée. L'émotion était déjà vive et c'est devenu pour moi incroyable lorsque la foule, tellement j'ai eu l'impression qu'il y avait du monde la-en-haut cette année, m'a littéralement acclamé en m'encourageant et en me félicitant pour ma carrière lors des derniers mètres d'ascension. C'était absolument magique, j'en avais les larmes aux yeux et le souffle coupé! Sous le coup de l'émotion, il m'est dès lors devenu difficile de me concentrer sur la course. J'avais deux coureurs en point de mire, mais le classement ne m'importait plus, j'étais sorti de ma course et j'avais comme simple mission de ne prendre aucun risque jusqu'à Grimentz afin de ne pas gâcher cette belle journée par une éventuelle chute. Chose faite, je termine 14ème de mon dernier Grand Raid avec un chrono de 6h38. Une performance assez moyenne mais qui finalement n'est pas des plus importantes et qui ne m'empêchera de loin pas de garder un souvenir extraordinaire de cette journée! 

Un tout grand merci à toutes les personnes au bord du parcours pour vos encouragements ainsi qu'au staff du BiXS Pro Team pour l'assistance. 

Et au chapitre des félicitations, mention spéciale à ma sœur Joanie pour sa fantastique victoire scratch au départ d'Hérémence ainsi qu'à Florence Darbellay, athlète du Fitness Maréchal, pour sa toute autant fantastique victoire au départ de Verbier!!

 

20170819


   

Une 5ème place synonyme de grande satisfaction à l'Eiger Bike

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Eiger Bike, Grindelwald (BE), 13 août 2017

Après avoir annoncé jeudi que je mettrai un terme à ma carrière à la fin la saison, c'est avec une approche différente que j'ai pris le départ pour la cinquième fois de l'Eiger Bike ce dimanche. Bien sûr j'espère encore de bons résultats d'ici la fin de la saison mais avant tout je souhaite me faire plaisir et profiter de participer à ces grandes courses en étant proche des meilleurs. C'est donc sans pression que je me suis lancé à 7h à l'assaut des 88km et 4000 mètres de dénivellation du parcours. Dans le groupe de tête jusqu'au trois quarts de la première longue montée du jour qui nous menait à la Grande Scheidegg, j'ai ensuite roulé plus de deux heures seul à la 9ème place. Certainement que les années précédentes je me serais mis dans le rouge pour tenir plus longtemps les premiers, mais aujourd'hui je souhaitais passer une belle journée et du coup si possible avoir de l'énergie jusqu'à l'arrivée. Même si le niveau était haut et que je n'aurais pas forcément eu à rougir de ce rang, je sais qu'en temps normal j'aurais clairement voulu plus et que j'aurais ressenti de la déception. Mais aujourd'hui, rien de cela, il faisait beau, le panorama était splendide et j'estimais être bien dans ma course avec un bon rythme, je passais une bonne matinée. C'est alors que je suis revenu sur le valaisan Arnaud Rapillard. A l'entame de la dernière ascension du jour en direction de la Petite Schedegg, nous sommes revenus sur Urs Huber, qui était ralenti par son cadre de vélo cassé. En même temps, j'ai réussi à prendre quelques distances d'avance sur Rapillard. Je pointais donc à un 7ème rang qui me convenait très bien. Mais je bénéficiais de bonnes jambes et j'ai aperçu au loin mon coéquipier Konny Looser avec Andreas Moser. Gentiment mais surement j'ai comblé mon retard et je les ai rejoint à 2km du sommet, puis avec Looser nous avons rejoint Oliver Zurbrugg. Nous étions donc les trois coéquipiers du BiXS Pro Team à jouer la 4ème place, et c'est presque assez logiquement, en tant que bon sprinteur, que Looser s'en est emparé après 4h41 de course. Je termine à un 5ème rang presque inespéré au vu du retard considérable que j'avais à mi-course. La victoire est revenue à Marc Stutzmann en 4h31 devant Adrien Chenaux et mon coéquipier Hansueli Stauffer.

Je suis donc évidemment content à tous points de vue, le classement est très bon, j'ai très bien gérer mon effort, je n'ai pour la première fois pas eu l'impression que la dernière montée était interminable... et les conditions étaient parfaites.

Voilà de quoi partir confiant pour le Grand Raid de samedi!

D'ici là récupération et je tiens à remercier les nombreuses personnes qui m'ont écrit un petit mot sympathique suite à l'annonce de la fin de ma carrière. Merci beaucoup, ça m'a sincèrement fait chaud au cœur.

 

Galerie photos

03_MartinPlatter
04_MarioZimmermann

 

Pour la dernière fois à l’assaut des trois grandes classiques Eiger Bike – Grand Raid – National Park en tant que sportif d’élite

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Communiqué de presse - Fin de carrière - 10 août 2017


« Au fil des années la vie évolue, les priorités changent et de ce fait les motivations aussi »

Après bien sûr plusieurs réflexions, seul et avec mon entourage, je suis arrivé à la conclusion, finalement logique, qu’il y a un temps pour tout, et que le moment de prendre une nouvelle orientation est arrivé. C’est donc non sans une pointe d’émotion que je vais, à la fin de cette saison, fermer le livre du sport d’élite en mettant un terme à ma carrière.

Mon quotidien actuel ne me permet plus de consacrer le temps et l’énergie nécessaire pour évoluer au plus haut niveau. En effet, au fil de ces dernières années, j’ai eu la chance de devenir en partie propriétaire du Fitness Maréchal à Neuchâtel. Depuis cette année, avec l’arrivée à la retraite de mon ex-associé et toujours entraîneur Bernard Maréchal, j’en suis le responsable principal et cela entraîne naturellement une implication bien plus importante.

Sportivement, ces derniers mois, j’ai pour la première fois de ma carrière ressenti la sensation d’avoir atteint mes limites. Cela fait 18 ans que j’ai pris part à ma première compétition de vélo, et à travers plusieurs catégories et différentes disciplines, j’ai réussi à élever mon niveau quasiment chaque saison. Ce que j’ai accompli durant ma carrière constitue une certaine fierté personnelle et me satisfait amplement.

Ces dernières saisons, j’ai souvent terminé au pied du podium sur les épreuves marathons, à la fois proche et loin de ces fameux trois premiers rangs. J’ai réuni beaucoup de paramètres, investi le maximum de mes capacités pour rivaliser avec les meilleurs, mais l’écart était trop grand. Peut-être qu’avec une implication bien plus importante, en devenant professionnel à temps complet, je pourrais encore améliorer mon niveau. Toutefois, cela va au-delà de mes possibilités et de mes envies.

J’ai appris durant ma carrière que sans une énorme envie et sans être complètement convaincu de ce que je faisais, je n’atteignais pas les résultats escomptés. Dans le même temps pour conserver mon niveau actuel, je me dois bien sûr de toujours m’investir énormément ; ce que j’ai fait avec plaisir la grande majorité du temps. Aujourd’hui, ceci devient régulièrement un sacrifice ou une contrainte par rapport à mon activité au sein de mon fitness. Ce dernier constitue, tout comme le vélo, une passion mais aussi et surtout mon avenir.

A 28 ans, j’ai la chance d’être en parfaite santé et de bénéficier de grandes capacités physiques. Appréciant le sport et la nature en général, je souhaite ainsi profiter d’être en forme pour découvrir et m’adonner à de nouvelles disciplines et activités, même si le vélo restera mon sport de prédilection. Après plusieurs années lors desquels j’ai passé beaucoup de temps seul à l’entraînement, je me réjouis aussi de partager des moments et des activités avec plusieurs personnes.

Avant de vous écrire un beau communiqué relatant les points forts de ma carrière ainsi que mon futur cet automne une fois la saison terminée, je tiens bien sûr déjà à remercier les nombreuses personnes et partenaires qui ont contribué à mes succès durant toutes ces belles années.

Mais avant cela, je vais donner une dernière fois toute mon énergie pour réussir les meilleurs résultats possible lors de cette deuxième partie de saison, à commencer par l’Eiger Bike à Grindelwald ce dimanche.

J’ai eu la chance tout au long de ma carrière de pouvoir l’orienter comme je le souhaitais, et aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir décider moi d’y mettre un terme lorsque j’en ressens le besoin, pour faire ce que j’ai envie et suivre une nouvelle voie qui est déjà tracée. Je crois que je ne pouvais rêver mieux, alors soyez heureux pour moi  J

          Merci

     Jérémy

20170810Le temps est venu de prendre la direction de nouveaux horizons. 
Photo Renaud Sterchi

   

Page 1 sur 11

Copyright © 2010 Jérémy Huguenin. Powered by Joomla
Template designed by Towfiq I.