News

La course parfaite avant une baisse de régime à la fin aux mondiaux

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Championnats du monde, Laissac (FRA), 26 juin 2016

Une semaine après les championnats de Suisse, c’était cette fois les championnats du monde que je disputais ce dimanche à Laissac (Midi-Pyrénées) en France.

Arrivé mercredi sur place, j’ai eu la possibilité de reconnaître en totalité les 90km et 3130 mètres d’ascension du parcours. Un parcours très forestier avec extrêmement peu de surfaces goudronnées et plusieurs beaux sentiers techniques. Les montées étaient courtes et ce tracé tournait dans tous les sens sur une relativement petite surface. On était bien loin des mondiaux de l’an passé à Val Gardenna dans les montagnes et avec de (très) longues ascensions. Point de vue plaisir je préfère nettement les belles boucles en montagne mais je sais que je peux aussi être bon sur un parcours comme celui proposé cette année.

Une fois n’est pas coutume puisque c’est seulement la deuxième fois que cela se produit cette année, nous avons couru avec le soleil et des températures agréables !

C’est en première ligne avec mon dossard n°7 (sur 142 partants) que je me suis élancé à 8h45. Sur un tel tracé et avec la densité de coureurs des mondiaux, je me devais de partir vite. Chose qui chez moi n’est pas simple à réaliser mais sur ce coup j’y suis parvenu sans avoir l’impression de m’être trop mis dans le rouge. J’étais donc satisfait de passer au premier point de ravitaillement après 45min de course en 17ème position, avec 1’20’’ de retard sur la tête. Je roulais dans un bon groupe puis avec un tchèque et un portugais nous sommes revenus sur un grand groupe dont faisais partie le champion du monde en titre Alban Lakata ! Je me sentais vraiment bien et à mi-course, en figurant à l’avant de ce groupe, je pointais au 12ème rang, à 3min du premier. Réalisant en général de bonnes 2ème parties de course, je croyais en mes chances de réussir un top10. Mais cette fois cela ne s’est pas déroulé ainsi, encore 14ème à 20km de l’arrivée, j’ai senti les forces me lâcher et la fin de course fût longue, en regardant plus derrière que devant… Au final avec un chrono de 4h12 je termine 18ème à 10’31’’ du vainqueur le portugais Tiago Ferreira qui s’impose avec 19 secondes d’avance sur Alban Lakata qui s’est fait l’auteur d’une incroyable remontée.

C’est la troisième fois en trois championnats du monde que je termine au 18ème rang. Peu d’évolution donc en terme de classement mais j’ai vraiment l’impression que le niveau est de plus en plus haut et je pense avoir réussi une excellente prestation aujourd’hui, avec comme seul bémol cette baisse de régime à la fin. Ce tracé sans longues ascensions a aussi motivé des adeptes de cross-country à faire le déplacement et leur présence s’est bien faite remarquer à l’avant du classement. J’ai battu de nombreux bons coureurs et le classement montre que la moindre méforme nous relègue loin dans les tabelles, à l’image du récent champion suisse Urs Huber qui, en méforme, s’est vite retrouvé au-delà du top20 et qui a par la suite abandonné. Je termine troisième suisse derrière Lukas Flückiger (11ème) et Martin Fanger (13ème).

Toutes mes félicitations à Jolanda Neff pour son titre mondial chez les dames !

Un grand merci à Yann et Clyde Engel pour la parfaite assistance lors de ces cinq jours consacrés à ces championnats du monde.

Prochaine échéance, de vendredi à dimanche sur les magnifiques sentiers de St-Moritz à l’occasion de la première édition de l’Engadin Bike Giro.

 

Galerie photos

20160625_WM1
20160626_WM2
20160626_WM3


Video 1ère ligne départ
20160626_WMVideoStart
 

 

A 20 secondes de la médaille aux Championnats de Suisse

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Championnats de Suisse, Raid Evolenard, Evolène (VS), 29 juin 2016

Ce dimanche j'avais rendez-vous avec un des points forts de la saison, les championnats de Suisse à Evolène.
L'an passé ces championnats s'étaient aussi déroulés dans le Val d’Hérens et j'avais terminé 5ème, à seulement 16 secondes du podium.

Sur ce parcours pas forcément très long (62km) mais riche en difficulté (2700m d+) j'avais cette année le logique objectif de rentrer avec une médaille.

Pour se faire j'ai misé sur une bonne remontée dans la deuxième moitié de la course. C'est à dire que je ne voulais pas me mettre dans le rouge dans la première heure de course, puis refaire mon retard par la suite. Ceci pour éviter le coup de moins bien dont je suis victime quand je pars trop vite. Je figurais ainsi en 7ème position au sommet de la première ascension puis au moment d’attaquer la seconde boucle, sur le versant Sud du Val d’Hérens, je roulais avec Arnaud Rapillard et Emilien Barben, à deux minutes du trio de tête composé de Urs Huber, mon coéquipier Hansueli Stauffer et du champion en titre Johann Tschopp. Dès les premiers mètres de montée je me suis détaché de Rapillard et Barben, les sensations étaient bonnes et je pouvais commencer ma mission de remontée ! Devant Stauffer a accéléré avant que Huber en face de même et c’est la troisième place de Johann Tschopp qui était prenable. Je n’arrivais cependant pas à accélérer et cet écart d’une grosse minute ne se réduisait pas. Au sommet de la dernière ascension, à 2500 mètres d’altitude alors que ma Polar V800 affichait 2.3°C et qu’il neigeait « presque » fort, je n’avais pas grand-chose à perdre et il allait de soi que j’allais descendre le plus vite possible pour tenter de combler mon retard. Malgré une chute dans la première partie technique de la descente, je me suis nettement rapproché de Tschopp, mais pas suffisamment puisque j’échoue à vingt secondes. Une quatrième place donc, la deuxième d’affilée après celle de l’ELSA bike dimanche dernier. Urs Huber remporte le titre national avec 2’46’’ d’avance sur Hansueli Stauffer et 4’23’’ sur Johann Tschopp.

L’objectif médaille n’a donc pas été atteint, il n’a pas manqué grand-chose mais même si je n’ai pas fait une mauvaise course, mon niveau était un peu trop faible pour rivaliser sereinement avec le trio de tête.

Bravo à mon coéquipier Hansueli Stauffer pour sa médaille d’argent et merci au staff du BiXS Pro Team pour l’assistance au Top !

Mercredi je me rendrai à Laissac en France pour les championnats du monde qui se dérouleront dimanche.

 

Galerie photos

20160619_SM
Photo Martin Platter

 

Pas de podium mais du positif quand même à l'ELSA Bike

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

ELSA Bike Trophy, Estavayer-le-Lac, 12 juin 2016

Après près d'un mois sans compétition, ce dimanche constituait à nouveau un jour de course, et même le début d'une série de plusieurs courses! Pour commencer cette série c'était le "petit" marathon de l'ELSA Bike que j'avais au programme à Estavayer-le-Lac (60km, 1600m d+). L'an passé c'était lors de cette course que j'avais effectué mon come-back après ma blessure au genou et dans des conditions estivales j'avais terminé à un sensationnel 2ème rang. Cette année, pas de conditions estivales mais la boue comme à chaque course ou presque... et à l'inverse de 2015, après mon bon début de saison j'étais cité parmi les favoris, comme en témoignait mon numéro de dossard n°1. J'ai effectué une bonne préparation ces dernières semaines et c'est confiant que j'abordais cette course, mais j'étais bien conscient que rien n'allait être facile avec notamment la présence du spécialiste de XCO Lukas Flückiger et de Urs Huber.

Mon coéquipier Hansueli Stauffer à tout de suite imprimé un rythme très soutenu dans la première ascension et j'ai difficilement réussi à suivre. Puis en-haut de la seconde après 9km de course, je n'ai juste pas réussi à tenir le trio de tête composé de Stauffer, Huber et Flückiger. Seul sur un bout plat face au vent, j'ai "attendu" le groupe qui était derrière moi. J'espérais revenir plus tard, mais il s'avère que me concernant, le tournant de la course était fait, le train était parti sans moi! J'ai roulé ensuite avec Xavier Dafflon et Marc Stutzmann avant d'être seul à la 4ème place à 25km de l'arrivée. Avec environ une minute de retard sur les hommes de tête, j'avais toujours l'espoir de réussir à monter sur le podium, mais aucun n'a fléchi et j'ai franchi la ligne d'arrivée après 2h39 d'effort, avec 54'' de retard sur Hansueli Stauffer qui a battu au sprint Urs Huber et avec 3'14'' de retard sur le vainqueur Lukas Flückiger.

J'étais venu chercher un meilleur résultat qu'une 4ème place et je ne peux ainsi pas me montrer vraiment satisfait, mais rien n'est catastrophique pour autant, je dois voir le positif et il y en a. Je suis dans le coup, les écarts avec Stauffer et Huber sont faibles et derrière le 5ème, Sepp Freiburghaus (vainqueur l'an passé mais qui a mis un terme à sa carrière professionnelle) pointe à 3'30''. 
Avec deux coureurs dans les quatre premiers, cette course est aussi une réussite pour mon équipe BiXS Pro Team !

Dimanche prochain, grande échéance avec les championnats de Suisse à Evolène, une nouvelle belle bataille en perspective!

Merci au staff de BiXS Pro Team pour la très bonne assistance.

 

20160612_ELSABike
Photo Alain Glassey

   

Camp d'entraînement bénéfique à Majorque

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Camp d'entraînement BiXS PRO TEAM, Sineu Majorque, 21 au 28 mai 2016 

Durant une semaine j'étais à Majorque avec mon équipe BiXS PRO TEAM en camp d'entraînement.

Soleil, chaleur, belles routes et magnifiques paysages ont rythmé cette semaine et j'ai ainsi pu enchainer de manières optimales les kilomètres.

Merci à mes coéquipiers pour la bonne ambiance et les... cours d'allemand ainsi qu'à MA-13 à Sineu pour le super hébergement!

 

Galerie photo de ce camp d'entraînement

01
02

 

Invincibilité conservée dans la Glâne fribourgeoise!

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

La Glânoise, Ursy (FR), 14 mai 2016

Après cinq jours dédiés à la récupération j’ai pris part samedi en fin d’après-midi à Ursy à la course de la Glânoise, troisième manche de la Garmin Bike Cup (39km, 800m d+). Cette course vallonnée et sans longue montée était idéale pour travailler le rythme, notamment en vue de l’ELSA Bike à Estavayer dans un mois.

Cette course me convient bien aussi puisque je n’y ai jamais connu la défaite ! Autant lors de mes participations chez les enfants que lors de mes quatre précédentes présences avec les adultes (2009, 2010, 2013, 2014) je me suis imposé. Evidemment, c’est le genre de série qu’il est agréable de continuer mais ce samedi avec les meilleurs coureurs romands réunis, rien n’était gagné d’avance. En effet, avec les autres neuchâtelois que sont Lüthi, Barben et Bannwart ainsi que les fribourgeois Chenaux et Dafflon, je savais que rien ne serait facile.

Après juste une course avec le soleil et un terrain sec à Singen dimanche dernier, on a retrouvé les conditions des trois courses précédentes, soit la pluie et la grosse boue. Mais bon, on dira qu’on est habitué…

Rapidement nous nous sommes retrouvés les six favoris en tête de course avant que Barben ne soit éliminé sur crevaison. Le rythme était soutenu mais je ressentais de bonnes sensations. Par expérience sur ce tracé je sais qu’il faut être patient et « user » ses adversaires dans les nombreuses courtes montées. C’est pourquoi je m’efforçais de dicter une allure rapide dans ces portions. Et à la mi-course, seul Nicolas Lüthi avait réussi à rester au contact. J’ai par la suite à plusieurs reprises fait la différence, mais pour sa peut-être dernière saison à haut niveau, Nicolas Lüthi est très fort ne il ne s’est jamais découragé. Ainsi, alors que j’ai pensé à quelques reprises que le trou était fait, il a à chaque fois réussi à combler l’écart. Je devais donc impérativement faire la différence dans l’ultime ascension à six kilomètres de l’arrivée puis poursuivre mon effort jusqu’à l’arrivée. Chose faite et c’est avec 20 secondes d’avance que je garde mon invincibilité dans la Glâne fribourgeoise. Florian Chenaux complète le podium avec 2’16 de retard.

Belle course donc, passionnante, lors de laquelle on a évolué à un haut niveau, avec de la lutte jusqu’à la fin. J’avais les atouts dans mon jeu, mais j’ai été obligé de les utiliser à bon escient pour réussir à m’imposer.

Mercredi soir je participerai à la course sur route des Hautes Vallées au Cerneux-Péquignot avant de partir une semaine à Majorque avec mon équipe BiXS Pro Team préparer les épreuves du mois de juin.

Galerie photos

20160514_Ursy1 20160514_Ursy


Articles de presse

160517_LaGlanoise_LaLiberte   160517_LaGlanoise_LaGruyere
La Liberté                             La Gruyère

   

Page 6 sur 11

Copyright © 2010 Jérémy Huguenin. Powered by Joomla
Template designed by Towfiq I.